Faire preuve d’empathie ou pas ?

Faire preuve d'empathie permet de ressentir les émotions des autres. Mais pas assez d'empathie ou trop, peut être un problème. Comment y remédier ?

Faire preuve d'empathie, c'est ressentir ce que les autres ressentent, c'est vivre leurs émotions. C'est également une capacité de savoir si mon interlocuteur est heureux, de mauvaise humeur ou déprimé. Tout le monde est plus ou moins empathique et c'est indispensable pour vivre en groupe. Mais que se passe t-il quand cette empathie est déréglée ?

Est-ce que je fais preuve de trop d'empathie ?

Je vis ce que la personne en face vit : Joie, colère, tristesse... Tout y passe et je me sens  agressé en permanence. J'ai peur d'être ridicule si je pleure quand un collègue m'explique ses problèmes. Difficile aussi de faire le tri entre mes propres sentiments et ceux des autres...

J'aimerais développer mon empathie.

Certaines personnes au contraire, souhaitent développer leur empathie. Avoir beaucoup d'empathie peut être un handicap, mais ne pas en avoir assez, c'est aussi un problème ! Il est possible d'apprendre l'empathie, d'arriver à définir ce que ressent l'autre, pour mieux comprendre mon entourage, pour communiquer plus facilement ou pour avoir le sentiment de ne plus être isolé.

Comment remédier à son problème d'empathie ?

Une mauvaise gestion de son empathie peut s'avérer problématique en société. C'est également une souffrance qui peut entraîner :

Les problèmes d'empathie font souffrir, mais ce n'est pas une fatalité et un coaching personnel efficace peut aider à mettre en lumière les problèmes sous-jacents et les élucider.

 

Besoin d'un regard extérieur pour réguler son empathie ?

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire